28 mars 2018

N’entre pas sans violence dans cette bonne nuit...

N’entre pas sans violence dans cette bonne nuit,
Le vieil âge devrait brûler et s’emporter à la chute du jour ;
Rager, s’enrager contre la mort de la lumière.

Bien que les hommes sages à leur fin sachent que l’obscur est mérité,
Parce que leurs paroles n’ont fourché nul éclair ils
N’entrent pas sans violence dans cette bonne nuit.

Les hommes bons, passée la dernière vague, criant combien clairs
Leurs actes frêles auraient pu danser en un verre baie
Ragent, s’enragent contre la mort de la lumière.

Les hommes violents qui prient et chantèrent le soleil en plein vol,
Et apprenant, trop tard, qu’ils l’ont affligé dans sa course,
N’entrent pas sans violence dans cette bonne nuit.

Les hommes graves, près de mourir, qui voient de vue aveuglante
Que leurs yeux aveugles pourraient briller comme météores et s’égayer,
Ragent, s’enragent contre la mort de la lumière.          

Et toi, mon père, ici sur la triste élévation
Maudis, bénis-moi à présent avec tes larmes violentes, je t’en prie.
N’entre pas sans violence dans cette bonne nuit.
Rage, enrage contre la mort de la lumière.

5 commentaires:

  1. Poème écrit à la mort de son père....peut-être est-ce ton cas...alors sincères condoléances!sinon désolée.....ravagé par l'alcool,ce poète de l'ombre avait tout de même de beaux écrits!bisous josie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ,mais non fort heureusement...Ce poème est venu à moi par sa première ligne ...au moment de cette terrible actualité...alors j ai fait quelques recherches ...que je partage avec vous...MERCI

      Supprimer
  2. je te comprends, la sagesse d'avoir vu tant de choses passer n'évite pas de s'insurger contre l'injustice, l'absurdité de se voir contrer pour ce que l'on n'est pas, pour être considéré non comme un humain mais comme un symbole

    RépondreSupprimer
  3. triste moment pour toi si ton père est parti : ce poême est sublime mais je le comprends aussi, d'une manière plus globale,pour les faits que nous vivons tous actuellement, Que la lumière soit.
    marie-annick

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui ,ce sont ces terribles événements qui ont fait venir à moi ce poème et surtout ces premiers mots, alors je l ai partagé avec vous...MERCI

      Supprimer